Temps à l’envers

 

2017-11-06 13.12.22

 

« Le temps est court », me dit ce matin une femme. Le temps, c’est aussi celui que l’on peut, ou que l’on veut s’accorder… Temps à l’envers, un pas dans ce sens…

 

2017-11-06 13.12.27

 

 

Cité universitaire,

Je sors du flot déversé par le train. 

Le quai est un paysage de béton,

où d’immenses dalles laissent passer un rayon puissant blanc

et un morceau de ciel pendu aux grilles. 

Cité universitaire, temps à l’envers 

Je remonte les escaliers,

Je prends un journal d’activités parisiennes,

Je l’espère plus fun que l’underground humide.

Cité universitaire, temps à l’envers

Dans le hall les guichetiers souriants font face aux machines capricieuses

Et aux grimaces des usagers pressés. 

Cité universitaire, temps à l’envers

Le verre coloré en façade se laisse traverser par la lumière et

L’horloge marque un temps

Qui semble suspendu dans le vide transparent. 

Je la vois côté pile,

Et l’envers du décor ouvre à une autre réalité.

Cité universitaire, temps à l’envers

Je franchis la sortie sous un soleil printanier

Et prends le tramway pour descendre quelques portes plus loin.

Cité universitaire, temps à l’envers

Je reprends mon sac,

Il tinte de cette ceinture qui bouge déjà de joie, 

Avant le voile, avant les hanches. 

Ce matin pas de travail mais de la danse

Cité universitaire, temps à l’envers.

Pile ou face, à toi de choisir !

 

                              ©   Véronique Bonnet

 

 

2 réflexions sur “Temps à l’envers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s