Dans l’air

Capture d_écran 2017-04-23 à 21.47.16

 

Graphisme Aurélien Cattin)

 

Le printemps, ça n’a l’air de rien,
Ça commence par un parfum de fleurs fraîches le matin.
Une odeur de jeune herbe, une pousse duveteuse,
un bourgeon, un chant d’oiseau, un filet de clair soleil.
Tout en délicatesse, et pourtant porteur de la puissance de l’été. Respect pour ce sublime intime qui pointe.

Une bulle d’instant, au fil de la vie.
Quelle est cette corde qui sera coupée un jour par les Parques, au clair de la lune, au cœur de l’été… Qui sait?

Mon ami Pierrot, prête moi ta plume pour écrire les maux, jouer avec eux, décrire la vie, la joie d’être,
et suivre l’empreinte, jusqu’à cet étrange fleuve intérieur qui rejoint l’océan du grand tout.

Jusqu’où va t-il?
Si cela ressemble à un printemps, c’est parfait.

 

                             Véronique Bonnet

 

180 copie

 

 

Voir une nouvelle pousse, aléatoire,
Etre là le jour de l’ouverture de la fleur que l’on guettait,
C’est la surprise charmante et fraiche du matin.

 

                           Véronique Bonnet

 

          extraits de « Poésies de l’antre-temps » Ed Edilivre

          Graphisme : Aurélien Cattin

 

2 réflexions sur “Dans l’air

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s